Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 07:00

De nombreux peintres et dessinateurs représentent alors les chats , de Toulouse - Lautrec à Steinlein , dont la signature a la silhouette d'un chat. L'utilisation satirique du chat n'est cependant pas nouvelle : elle rappelle son association traditionnelle au fou , au sot et à un ordre social inversé.



                                                            
                                                        Portrait de chat peint par Toulouse - Lautrec





Deux chat Reproduction encadrée par Théophile Alexandre Steinlen


                                          
                                                                           Chats  peints  par Steinlein



A La Bodiniere, 1894 Estampe par Théophile Alexandre Steinlen 




Le chat noir et menaçant , le compagnon de la sorcière resurgit aussi et s'affiche : sa diablerie détournée devient provocation revendiquée. De façon plus générale , les défauts ou les aspects naguère les plus défavorables au chat consolident désormais son succès : " Les natures délicates , note Champfleury , comprennent le chat. Il a pour lui les femmes ; en grande estime le tiennent les poètes et les artistes , mus par un système nerveux d'une extrême délicatesse , et seules les natures grossières méconnaissent la nature distinguée de l'animal."
Et de citer Chateaubriand qui affirmait : " J'aime dans le chat ce caractère indépendant et presque ingrat qui le fait ne s'attacher à personne , cette indifférence avec laquelle il passe des salons à ses gouttièresnatales ; on le caresse , il fait le gros dos ; mais c'est un plaisir physique qu'il éprouve et non , comme le chien, une niaise satisfaction d'aimer et d'être fidèle à son maître , qui l'en remercie à coups de pied.
Le chat vit seul , il n'a nul besoin de société , il n'obéit que quand il veut , fait l'endormi pour mieux voir et griffe tout ce qu'il peut griffer.
Buffon a maltraité le chat : je travaille à sa réhabilitation , et j'espère en faire un animal convenablement honnête , à la mode du temps."





              
               
                               MICETTO ,  Chat du pape Léon XII et ensuite de Chateaubriand




Pour l'histoire de l'animal , le XIX e siècle joue ainsi un rôle décisif. Consacrant les changements de sensibilité que l'on a évoqués , des structures se mettent alors en place afin de protéger les bêtes contre la cruauté humaine. Ulcéré à la vue des mauvais traitements infligés à un cheval, le Dr Dumont de Monteux crée , en 1845 , la Société protectrice des animaux avec quelques amis médecins.
 
                                             Voir :  
Histoire de la SPA


En mai 1850 , le général Jacques - Philippe Delmas de Grammont propose à la Chambre un texte de loi réprimant la cruauté envres les animaux : la loi qui porte son nom , promulguée le 2 juillet 1850 , punit d'une amende de cinq à quinze francs et de un à cinq jours de prison ceux qui auront exercé publiquement et abusivement de mauvais traitements envers les animaux domestiques.
L'histoire du chat est, pour sa part, marquée à la même époque par un paradoxe : la gloire littéraire et artistique n'a pas seulement réhabilité le chat satanique et mal aimé , elle a transformé en vertus les vices attribués de longue date au chat.
Favori de l'artiste , de l'homme de lettres , de l'intellectuel , le chat est désormais associé à l'anticonformisme sans avoir rien perdu ni de sa banalité ni de sa modestie.
Il devient aux yeux de ses admirateurs incarnation de l'affirmation de soi. L'image et la symbolique médiévales du chat ne disparaissent donc pas, elles changent de valeur.
Il en va de même pour le statut du chat. Â une époque qui reconnaît des " droits " aux bêtes , l'animal de compagnie est davantage apprécié que l'animal dont la fonction est purement utilitaire. Le " chômage doré " qui le caractérise n'est plus comme au Moyen Âge , réprouvé car contraire au dessein de Dieu ou de la nature , mais constitue une marque de distinction , d'élection. Semblable au Chat botté , le chat occidental a pour fonction première l'agrément de l'homme et ne chasse plus désormais les souris pour se divertir.

 


                                Le Maître chat ou le Chat botté de  Charles Perrault




             
                              
                                                              Carte postale avec figuration de chats







           
                Le chat dans la littérature est extrait de ce très beau livre de Laurence Bobis





 Fabienne

Partager cet article

Repost0

commentaires

A
Les chats dans la littérature et les arts , très intéressant ..
J'ai 2 jeunes chats Zoé (2ans) et son fils Dandy (1an bientôt)...
Répondre
D

Oui, j'ai appris beaucoup de choses en lisant ce livre parlant des chats dans la littérature.
Mon fils aurélien ( 9 ans ) et moi , on rêve d'un chat , mais pas facile de convaincre mon mari!!!


C
Bonjour à vous deux,
Je vous souhaite une bonne semaine!!
Bon après-midi,içi grand soleil mais froid
Amitiès
Répondre
D

 merci chère cosedia et une bonne semaine à vous aussi! amitiés du 76, fabienne & denis


A
très très intéressante cet article de chats... j'en ai encore appris . Merc. Les chats noirs??? pour ma part, pour notre part à la maison nous avons eu une chatte noire magnifique, on l'avait appelée "BEBE"elle était loin d'être "maléfique"c'était un amour de chat , les filles en faisaient ce qu'elle voulait et lorsque j'élevais la voix après elles, eh oui ça arrivait quand même !!! elle miaulait d'une façon qui m'interpellait à chaque fois... Bonne journée chère Fabienne. Je te fais des gros bisous . Josy
Répondre
D

Oui, très intéressant " Le chat dans la littérature ", j'ai beaucoup appris moi-aussi!C'est vrai qu'on a souvent associé les chats noirs au mal , et pourtant, il n'en est rien! Bisous Josy.
Fabienne


D
J'ai eu deux chats avant celui que j'ai actuellement. Aucun n'a eu le même caractère. L'un d'entre eux m'a même ramené une chauve souris vivante à la maison, c'était un chasseur redoutable. Mon premier chat, en fait une chatte (écaille et blanc)avait un comportement d'aristocrate, et une attitude de "reine".
Quant à mon chat actuel, il ne sait pas faire grand chose puisque que l'on est obligé de le sortir étant trop "flemmard" pour le faire lui même, mais quel amour de chat !
Bon tu vois Fabienne je deviens intarissable avec ces animaux.
Bonne journée.
Répondre
D

J'a i bien aimé la façon dont tu parles des chats que tu as eu. Merci dan pour ce joli récit! amitiés, fabienne


P
Bonjour fabienne
je ne connaissais pas l'histoire de la SPA et heureusement qu'elle existe même si bien sûr c'est un endroit très triste pour tous ces animaux abandonnés et trouvés.
J'adore la carte postale,elle est vraiment sympa.
J'ai si peur des chats et je le regrette tant car j'aime leur coté mystérieux.
belle journée fabienne
bisous
PAT
Répondre
D

J'ai beaucoup appris en lisant ce livre sur les chats, il est très intéressant! merci pour ton commentaire ma chère Pat.
Bisous, fabienne


Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***