Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 22:17









Le camp de Struthof est situé sur le territoire de la commune de Natzwiller, à 8 kilomètres du village, et desservi par la gare de Rothau.

Édifié par les Allemands en 1940 sur un plateau, à 800 mètres d’altitude, il a une capacité de 3000 places.

À la libération de Strasbourg [23 novembre 1944], les autorités allemandes du camp ont été surprises et tous les dossiers sont restés sur place ainsi que certains internés qui ont été libérés.

Il est établi à l’heure actuelle, aussi bien par les témoignages recueillis que par l’examen des dossiers, que des atrocités ont été commises à Struthof.

 Le camp comporte une salle d’autopsie, un four crématoire et une infirmerie très bien organisée. Il possède aussi une chambre à gaz avec éclairage intérieur et hublots vitrés, une salle de douches et des chambres nues servant pour les exécutions.




                                            

                                                                                    
                                                                   Entrée du camp



J'ai visité ce camp en juillet 2008 et je peux vous dire que cette visite m'a profondément marquée!



                         Plus  JAMAIS  ça !!!

         



Le Konzentrationslager (KL) Natzweiler fut l’un des 23 camps principaux du réseau concentrationnaire installé dans toute l’Europe. Un « petit » camp de 18 blocs (les camps d’extermination en comptait des centaines), avec sa chambre à gaz expérimentale de 10 mètres carrés et son four crématoire relié à un accumulateur servant à chauffer l’eau des douches. Un camp construit en 1941, parce que les nazis voulaient exploiter encore mieux la belle carrière de granit rose qui coiffe cette grosse colline.






Mémorial aux martyrs et héros de la déportation







                                                  










Le block crématoire 








L'endroit le plus terrible pour moi...







 Le four crématoire




























Urnes pour mettre les cendres  pour les familles qui souhaitaient les récupérer...









Les corps étaient jetés dans une fosse  et remontés à l'aide de cette civière pour la crémation.


A savoir qu'il y a eu 52000 déportés et 20000 morts dans ce camp !















Vue d'une chambre









 

 

 




         



 Le Bloc Cuisine















La potence destinée aux exécutions


















                                                                                          Sortie du camp




                        
    La chambre à gaz , un endroit qui fait réfléchir sur les atrocités qui s'y sont déroulées ...













 



Je tiens à vous signaler la sortie d'un livre que je ne manquerai pas d'acheter et que j'ai découvert dans la revue "  L' HISTOIRE " de mars 2009.
Il s'agit de :  " Le camp de Natzweiler - Struthof " par Robert Steegmann aux éditions SEUIL , paru en février 2009.
La seule enquête sur le camp de concentration nazi implanté en Alsace.





A savoir que Robert Steegmann avait déjà publié un livre sur " Le Struthof " aux éditions La Nuée Bleue.






Après guerre, le site du camp servira de prison pour les collaborateurs, jusqu’en 1949. Puis il passera sous la coupe du ministère des Anciens combattants. En 1954, le préfet d’Alsace fait incendier une dizaine de baraquements en bois, totalement insalubres. Aujourd’hui, il en reste quatre, dont la prison et le crématoire. Pourtant, ce camp exemplaire n’a pas encore la place qu’il mérite dans la mémoire collective française. Qui connaît le camp de Natzweiler ?
Dans les villages alentour, nous confient les gardiens du site, on ne parle jamais du Struthof au sein des familles. Trop de souffrances ? Ou pas assez de mémoire ?


Fabienne

Partager cet article

Repost0

commentaires

D
j'ai un grand oncle qui est mort dans ce camp.en fait ils etait deux freres un a survecu et l'autre et mort just a la liberation du camp d'apres mon grand oncle qui a survecu son frere et mort 3 jours apres la liberation.mais je sais aussi que d'autres membre de ma familles sont mort dans un autre camp. mais il et difficile de les faires parlé les survivant de ma famille ils disent que je suis trop pur pour comprendre "j'ai 43 ans" et quand j'insiste ils pique une colere je pense que la douleur et profondement ancré en eux et en parlé la fait remonté je le comprend mais j'ai envie de savoir comment faire .....
Répondre
M
votre démarche est louable, j'ai moi même visité ce camps quand j'avais 12 ans et 25 plus tard je ne peux oublier les émotions ressenties; mais svp citez vos sources, Les 3 dernieres lignes de votre paragraphe final est emprunté au journaliste D. Servenay qui fait la critique du livre de R. Steegmann....après les bons sentiments faites preuve d'honneteté intellectuelle, citez vos sources !! Merci.
Répondre
N
C'est terrible de regarder ces photos mais elles sont utiles " Plus jamais ça ! "
Dans mon blog j'ai un poème écrit par une collégienne sur Oradour poignant
Mon papa est partie faire la guerre 1914 pendant près de six ans et j'ai toujours vu ses yeux tristes.
Amitiés
Répondre
D

Ton commentaire me touche beaucoup et j'ai une pensée pour ton papa et pour tous ces hommes courageux qu'ont été ceux de la guerre 14-18.
Bonne soirée, amitiés, fabienne


P
C'est terrible et ça me fait terriblement souffrir quand je pense à tous ces innocents...Je ne sais que dire...
En regardant ces images(très très vite),j'ai sentit une angoisse en moi et je ne peux aller plus loin.
Je ne peux plus regarder de film ou lire de livre(la liste de schindler,je l'ai regardé en plusieurs fois,j'ai vomi mes tripes et je n'ai pû le finir) tellement la souffrance est immense et surtout POURQUOI?
POURQUOI PEUT ON FAIRE çA A DES GENS?
POURQUOI?
Répondre
D

 oui, c'est terrible, mais c'est la réalité et le fait d'avoir visiter ce camp me laisse avec des souvenirs que je ne peux exprimer car je n'ose imaginer la souffrance et l'horreur qui étaient
présentes dans le quotidien des prisonniers...
Bonne soirée quand même Pat, biz, fabienne


T
Intéressant que le four crématoire soit si terrifiant pour toi alors que le meurtre se passait ailleurs.
Hier soir sur Arte il y avait un reportage sur la milice de Pétain et ce camp était évoqué. Il a été le refuge des miliciens en fuite vers l'Allemagne quelques temps.
Amitié
THierry
Répondre
D

C'est la façon de rentrer dans cette pièce qui surprend et il ya la salle d'exécution, de dissection, la salle avec le urnes pour les cendres ...et ce grand four au milieu quand on entre , c'est
prenant , moi qui suis sensible ...
Bonne soirée thierry, amitiés, fabienne


Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***