Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 11:47
         
 Désormais quand on regarde les nuages , c'est à travers les barbelés ...





L'odeur d'oignon
             chevauche l'odeur d'urine
          bientôt la soupe du soir



La nuit sans douceur
    se glisse par la fenêtre
            balafrée de stries verticales



                      Torse nu je regarde la lune
on m'a volé
            mon tricot de corps



                    A côté les cris se sont tus
     enfin le violeur
s'est pendu



 Le soleil se lève
                  la grille pendant une minute
est jaune paille




En choisissant le haïku comme forme d'expressions , Lutz Bassmann raconte une histoire. Il décrit les menus événements du quotidien de la prison.
Ce livre est paru aux éditions VERDIER en 2008







Je l'ai emprunté à la bibliothèque et certains haïkus du monde carcéral sont très émouvants.
Fabienne

Partager cet article

Repost0

commentaires

N
je veux bien te croire. Le malheur c'est que tout le monde est mélangé petits et grands truands. je plains ceux qui sont emprisonnés pour des petites choses
Répondre
D

 et oui,je sais et cela est dû aussi à la surpopulation en prison et au manque de place! J'ai eu l'occasion de rentrer dans une prison pour femmes quand j'étais élève -infirmière et
j'en garde des souvenirs , mais pas des bons, loin de là...


L
D'actualité malheureusement...
Répondre
D

Et oui, comme tu dis...


B
Merci
étant amateur de haïku, j'avais entendu parler de ce recueil et ton article et ses extraits, me donnent envie de l'acheter
A bient^t de te lire
brunô
Répondre
D

Bonsoir Bruno, je te conseille vivement de le lire, c'est très dur et émouvant à la fois, mais c'est la réalité du quotidien en milieu carcéral!
Faits avec des haïkus , ça dégage quelquechose de plus!
Amitiés du 76, fabienne


E
Un sujet difficile qui fait éprouver beaucoup d'émotions parfois contradictoires. Je connais quelqu'un qui est allé environ un an en prison.
Répondre
D

 C''est vrai le sujet est difficile et lire ces haïkus de prison a été pour moi très émouvant car ils évoquent le milieu carcéral pur et dur!!!
Il faut les lire pour comprendre la souffrance de ceux qui sont privés de liberté!
Bonne soirée, amitiés, fabienne


S
certains n'ont plus que les mots pour se faire "entendre", c'est un milieu dur bien sur tout le monde s'en doute et d'une pierre quelques fois on tire un bijou !!
Répondre

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***