Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 18:55
                                                



J'ai eu la curiosité de lire ce livre après avoir lu " 24 Heures d'une Femme sensible " de Constance de Salm . ( Editions Phébus ) , magnifiquement présenté par Les Lectures de Florinette ( www.leslecturesdeflorinette.com )
En effet , il était écrit en 4è de couverture , que ce livre faisait penser à Stefan Zweig et à Marcelle Sauvageot .
Bien sûr , je connaissais très bien Stefan Zweig et son roman " 24 heures de la vie d'une femme ".
Quant à Marcelle Sauvageot !! Je ne savais absolument rien d'elle . Alors, j'ai eu le bonheur de trouver " Laissez-moi " à la bibliothèque et la découverte a été à la hauteur du bonheur de lire ce livre.



L'auteur :


                             



 Née comme Arthur Rimbaud à Charleville en 1900 , mais de souche Lorraine  , Marcelle Sauvageot a connu l'enfance des " réfugiés de l'est " chassés de chez eux par la grande guerre , échouant tour à tour à Bar -Le -Duc , Troyes , Paris , Chartres .
Dès l'armistice , elle est de retour à Paris où elle prépare une agrégation de lettres .
En 1925 , elle est nommée professeur au collège de garçons de Charleville et tombe malade.
Elle va désormais passer chaque année de longs mois en sanatorium. Elle ne renonce pas pour autant à la vie et noue des amitiés qui dureront : avec Jean Mouton ( 1899 - 1995 ) , notamment qui se battra sa vie durant pour que son livre ne soit pas oublié.
Elle va aussi cotoyer René Crevel qui défendra lui aussi son souvenir , et lui fera découvrir l'oeuvre de ses amis surréalistes , sans pour autant qu'elle adhère à ce mouvement .
Au cours de l'hiver 1929 , elle contracte une pleurésie qui aggrave brutalement son mal , à quoi s'ajoute la fin de l'amour qui sera décrit dans ce livre , qu'elle entreprend d'écrire fin 1930. Ce sera son seul livre ! C'est dire que son oeuvre se résume à une petite centaine de pages . Le livre est publié en 1933 et s'intitule d'abord                 " Commentaire " .
Elle va mourir peu après , le 6 janvier 1934 , à l'âge de 34 ans.

" Laissez-moi " ( Commentaire ) est sous - titré " Récit ".
C'est donc bien l'amour malheureux qu'a vécu Marcelle Sauvageot qu'elle met en scène dans ce livre .
Sa maladie n'est pas étrangère à cette rupture. Son ami la quitte pour en épouser une autre ! Il lui propose l'amitié à la place de l'amour . Mais elle refuse ce compromis qui n'a pas de sens pour elle . D'où l'explication donnée au titre.
Page 83 elle écrit : " Mais laissez-moi : vous ne pouvez plus être avec moi . Laissez -moi souffrir , laissez-moi guérir , laissez-moi seule ."
Lors d'une fête au sanatorium , l'espoir d'un nouvel amour va renaître en elle ...

Son livre a été défendu par Clara Malraux , Charles du Bos ( qui a écrit un avant - propos reproduit dans ce livre) , Paul Valérie, Paul claudel et René Crével entre autres .
C'est dire que ce cours texte a une réelle valeur littéraire , à découvrir absolument !


                                  BONNE LECTURE ...




    Denis

Partager cet article

Repost0

commentaires

A

Je ne savais pas qu'il y avait eu ce parallèle avec les livres de Marcelle sauvageot et Stefan Zweig mais bien c'est sûr les titres se ressembelnt beaucoup. Je n'ai pas trouvé sur ton blog
l'article sur Constance de Salm.
Répondre
D


non pour l'article, je l'avais intégré dans un autre c'était il y a quatre ans... alors la mémoire...  en tout cas j'avais adoré ce livre de Constance de Salm



A
Il s'agit du Dr François-Bernard MICHEL. Le titre est "le souffle coupé : écrire et respirer". Gallimard. 1984.
Répondre
D

je te remercie Aifelle
j'ai commandé ce soir le livre sur priceminister
et de plus il parle de Camus...
ce livre devrait me passionner et répndre à mon attente sur les écrivains et la maladie
amitiés
denis


A
C'est curieux la réponse que tu me fais parce que récemment mon médecin m'a parlé d'un pneumologue qui a fait un livre il y a plusieurs années sur le souffle et ses conséquences sur les livres des écrivains en cas de trouble. En premier Proust évidemment. Je vais essayer de me le procurer.
Répondre
D

Il faudra me donner les coordonnées de ce livre car il est clair que la littérature est influencée par l'Histoire ou par l'autobiographie de l'auteur. Et l'auteur qui a été malade une grnde partie
d sa vie va forcément d'une façon ou d'une autre l'aborder dans son livre. Ainis, ici pour Marcelle Sauvageot.


F
Je me le suis procuré récemment et je vois que j'ai bien fait, car c'est une belle lecture en perspective qui m'attend, chouette !
Répondre
D

en effet, et surtout l'appareil critique autour est très éclairant
il semble y avoir eu un film et un livre audio (avec Fanny Ardant)
amitiés
denis


A
J'ai lu ce livre il y a quelques temps, à sa sortie, j'en garde un très beau souvenir.
Répondre
D

c'est en effet un livre très fort, peut-être parce que la maladie (tuberculose) montre l'inhumanité de laisser tomber quelqu'un à cause de cela.

Si j'avais une histoire littéraire à écrire je le ferai sous l'angle de la tuberculose et l'écrivain car il y a eu de nombreux cas et on devrait analyser comment la maladie a conditionné leur
écriture.
et là je pense en particulier à Albert Camus...
Denis


Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***