Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 09:00

 

 

 

 

 Editions Perrin - 2004 - 245 pages

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oradour-sur-Glane, c'est l'histoire d'une béance.
Le 10 juin 1944, une colonne de la division Das Reich mitraille dans les granges les hommes d'Oradour, brûle dans l'église femmes et enfants : 642 morts - parmi lesquels des réfugiés juifs et espagnols -, un village calciné aux ruines comme une cicatrice suppurante et des questions vertigineuses sur la violence de guerre, la barbarie, le poids de la mémoire.

 

 

Sarah Farmer, historienne américaine, a repris l'ensemble du dossier, rencontrant les derniers témoins et survivants du massacre, retraçant les itinéraires des victimes, exhumant les archives.
Elle brosse ainsi le récit d'un épisode proprement " inoubliable " qui; jusqu'à aujourd'hui, résiste à toute tentative de réparation.

Elle évoque le procès de 1953, à Bordeaux, intenté contre quatorze " malgré-nous ", soldats alsaciens enrôlés de force et membres de la colonne Das Reich, la difficulté de juger les coupables, de punir les responsables et de prétendre réconcilier les France d'après guerre.
Dans cette étude aussi approfondie qu'originale, Sarah Farmer met en évidence autant le besoin de mémoire que la nécessité d'une approche historienne, seul moyen d'échapper peut-être à la tyrannie du ressentiment.

 

 

 

 

 

 

 

 

J'avais très envie de lire ce livre afin d'en savoir plus sur ce massacre , vu que je suis passée visiter ce site de mémoire

d ' " Oradour " en juillet 2009.

Le fait d'avoir visiter ces ruines du village martyre laisse à réfléchir ...

Personnellement , j'en suis ressortie très marquée au fond de moi ... avec comme question :  le pourquoi de ce massacre ?

 

 

 

Le livre est fait de six chapitres très intéressants au niveau historique :

 

 

- Le massacre

- Les lendemains du massacre

- Entretenir le souvenir

- Le site mémorial

- 1953 , le procès de Bordeaux

- Les gens d'Oradour

 

 

On retrouve également des témoignages de personnes ayant survécus au massacre, cachées , ayant eu le temps de s'échapper du village ou faisant semblant d'être mortes ... et je peux vous assurer que ceux - ci sont très émouvants.

Récit très complet qui nous éclaire sur ce que fût le massacre d'Oradour - sur - Glane.

Un livre que je conseille vivement !

  

Partager cet article

Repost 0
Published by FABIENNE - dans HISTOIRE
commenter cet article

commentaires

kimcat 19/05/2010 21:19



Peut-être te l'ai-je déjà dit mais les parents de mon cousin qui avait 11 mois à l'époque s'étaient réfugiés dans les bois (habitant à 12 km) terrorisés à l'idée de rester chez eux...



kimcat 19/05/2010 21:17



Je suis allée à Oradour sur Glane le 28 juillet 2007 et j'ai été marquée... J'ai acheté plusieurs livres...


Je note celui-ci



pasteline 19/05/2010 17:35



bonjour,


j'ai visité ce site il y a une vingtaine d'année et il est gravé au fond de ma mémoire!!


pourquoi?


tant de souffrances et de barbaries!


belle journée à toi!


 



Marie 19/05/2010 13:12



Ce livre a l'air terriblement dur... Mais effectivement le devoir de mémoire est vital.


 



Mimi du Sud 19/05/2010 10:25



Bonjour Fabienne,


Je connais trés bien Oradour,car je passais mes vacances


à Limoges chez mon arrière grand-mère,et nous allions tous


les ans sur Oradour car mon arrière grand-mère a perdu un être


trés cher là-bas,une cruauté  et un massacre sans aucune pitié,


mon papa qui avait 6 ans a cette époque,a vu de Limoges l'énorme


fumée qui partait de ce village. Une triste histoire pour tous ces villageois...


Je te souhaite un bon mercredi,


bisous à toi,de Mimi.






Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***