Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2021 5 26 /02 /février /2021 11:52
Philippe Jaccottet : Oeuvres (Gallimard - Pléiade)

Oeuvres de Philippe Jaccottet

(Gallimard - Pléiade - janvier 2014 - 1630 pages)

-------------------------------

Philippe Jaccottet, né en 1925 à Moudon en Suisse vient de décédé à l'âge de 95 ans.

Son oeuvre restera assurément celle d'un poète suisse important. Il aura aussi marqué son époque par ses traductions de grande ampleur. En témoigne, sa traduction de "L'homme sans qualité" de Robert Musil (environ 2 000 pages d'un étonnant roman autrichien).

Il a obtenu en 2003 le prix Goncourt de la poésie, créé en 1985, lequel a distingué les plus grands poètes des XXe et XXIe siècle, tels Jouffroy, Bonnefoy, Velter, Andrée Chedid, Goffette, Juliet...

Il est entré dans la prestigieuse Pléiade de son vivant en 2014, rare privilège. Ainsi, Jaccottet a participé à la conception de ce volume. Il a souhaité que ne figure que les oeuvres de création, n'y incluant pas les ouvrages critiques, les proses de voyage ou les recueils d'article. Ce ne sont donc pas des "oeuvres complètes".

Prose et poésie forment ce volume. "Les semaisons", par exemple, sont ses carnets qui parcourent ce "recueil" au fil des années.

Voici le poème qui ouvre le recueil "L'effraie" de 1953 :

 

                      L'effraie

La nuit est une grande cité endormie

où le vent souffle... Il est venu de loin jusqu'à

l'asile de ce lit. C'est la minuit de juin.

Tu dors, on m'a mené sur ces bords infinis,

le vent secoue le noisetier. Vient cet appel

qui se rapproche et se retire, on jurerait

une lueur fuyant à travers bois, ou bien

les ombres qui tournoient, dit-on, dans les enfers.

(Cet appel dans la nuit d'été, combien de choses

j'en pourrais dire, et de tes yeux...) Mais ce n'est que

l'oiseau nommé l'effraie, qui nous appelle au fond

de ces bois de banlieue. Et déjà notre odeur

est celle de la pourriture au petit jour,

déjà sous notre peau si chaude perce l'os,

tandis que sombrent les étoiles au coin des rues.
 

----------------------------------

Bonne lecture,

Denis

Philippe Jaccottet : Oeuvres (Gallimard - Pléiade)

Partager cet article

Repost0

commentaires

dasola 28/02/2021 17:51

Rebonjour Denis, merci pour cet hommage à un poète dont je ne connaissais pas l'oeuvre et c'est bien dommage pour moi. Bonne soirée.

DENIS ET FABIENNE 25/03/2021 20:35

A découvrir donc.

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***