Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 avril 2019 3 03 /04 /avril /2019 17:28
Beauté (en vers) de Juan Ramón Jiménez (Editions José Corti)

Beauté (en vers) - 1917 - 1923 de Juan Ramón Jiménez

Belleza (En verso) - (1917 -1923)

Edition bilingue - José Corti Collection "Ibériques" (2005 - 215 pages)

Préface et traduction de Bernard Sesé

-------------------------

On connait très peu en France Juan Ramón Jiménez, le poète andalous (1881-1958), qui reçut le Prix Nobel de Littérature en 1956.

L'éditeur José Corti a entrepris il y a quelques années l'édition de ses oeuvres principales, ici en version bilingue, ce qui permet aux hispanophones de lire le texte en original.

L'auteur a lui-même établi cette "anthologie" de ses poèmes écrits entre 1917 et 1923 et publiés dans 13 recueils différents.

Bernard Sesé précise dans sa préface que l'oeuvre de Jiménez se répartit en trois grandes époques :

- 1898-1915 : période du "romantisme idéaliste",

- 1915 - 1936 : période du "spiritualisme symboliste", à laquelle appartient ce recueil,

- 1936 - 1958 : période de "l'étape métaphysique", qualifiée également de "suffisante" ou véritable".

Jorge Luis Borges a reconnu Jiménez comme "l'un des plus important poètes espagnols".

 

La musique (La Musica)

Le cœur de la musique !

Comme il vainc l'ombre monstrueuse !

 

- On dirait une tendre fille du mystère,

qu'elle aurait su soumettre par ses supplications ;

une mystérieuse fille du mystère,

mais, étant sa fille jolie,

plus doucement mystérieuse,

avec un secret,

qui nous semble, - ah ! - un secret d'amour. -

 

Obscurité brillance, comme

un diamant dans la nuit ;

pleurs prismatiques que l'on n'entend pas ;

croissant de lune dans l'ombre,

légèrement ourlée d'infini,

du premier quartier,

pareil à un cœur de cristal obscur ; 

qui parce qu'il est nudité cristalline,

semble être blanc !

 

Le cœur de la musique !

Fiole de pureté magique ; sonore, plaisante

larme ; belle lune noire ;

- tout, comme une eau éternelle parmi l'ombre humaine ;

lumière secrète sur des rives de deuil -,

avec un mystère

qui nous semble - ah !, un mystère d'amour !

 

Juan Ramón Jiménez

------------------------------

L'on peut noter l'importante de la ponctuation et du rythme d'une poésie qui peut facilement s'imaginer "orale" autant qu'écrite. La langue espagnole facilite sans doute cette "sonorité".

Un exemple d'écoute d'un poème de Jiménez "Nostalgia" (ce poème n'est pas dans ce recueil) dans cette vidéo :

Beauté (en vers) de Juan Ramón Jiménez (Editions José Corti)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***