Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2018 4 15 /11 /novembre /2018 12:21
Dans les angles morts d'Elizabeth Brundage (Quai Voltaire)

Dans les angles morts d'Elizabeth Brundage

(Quai Voltaire - 514 pages - janvier 2018)

Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Cécile Arnaud

Titre original : All things Cease to Appear (USA - 2016)

-------------------------------------

En exergue au roman : "Sous ces étoiles, il y a tout un monde de monstres évoluant en silence" (Herman Melville)

Cette phrase (et une autre de William Blake) résume bien l'esprit de ce premier roman traduit en français. 

C'est une très belle réussite car ce livre est vraiment excellent. L'auteure prend son temps pour raconter l'histoire de quelques personnages qui gravitent autour d'une ferme, lieu d'ancrage du roman.

En rentrant chez lui, George Clare a découvert le corps de sa femme, une hâche plantée dans le crâne. Manifestement, la petite Franny était présente mais elle n'a rien dit et son père a refusé que la police l'interroge, au risque de la traumatiser. C'est le sherif Lawson qui s'est collé à l'affaire.

On est alors le 29 février 1979.

Il avait recommencé à neiger. Cinq heures trente de l'après-midi. Il faisait presque nuit. Elle venait de disposer leurs assiettes quand les chiens se mirent à aboyer.
Son mari repose son couteau et sa fourchette, mécontent d'être dérangé pendant son dîner. Qu'est-ce-que c'est, encore?
June Pratt écarta le rideau et vit leur voisin sous la neige, portant l'enfant, pieds nus, dans ses bras. Aucun des deux n'avait de manteau. Apparemment, la fillette était en pyjama. c'est George Clare, dit-elle. (incipit du roman)

On repart en 1978, un an auparavant, pour comprendre comment on en est arrivé à ce meurtre, qui ne semble pouvoir être que "passionnel" !

Les Hale vivaient dans la ferme achetée par les Clare. Seulement, les parents Hale, criblés de dettes se voient dans l'obligation de se séparer de la ferme et ils se suicident, laissant Wade, Eddy et Cole orphelins.

Ce sont donc les Clare qui se portent acquéreurs plus de trois mois après la mise en vente. Et encore personne ne leur a dit ce qui s'était passé afin de ne pas les décourager d'acheter la ferme. George étant muté à l’université d'où ce choix qui n'a pas franchement plus à son épouse Cathy.

Retour un peu plus en arrière pour nous préciser qu'ils se sont connus pendant leurs études et qu'ils ont eu un coup de foudre l'un pour l'autre.

Dès que les Clare se sont installés, les frères Hale sont venus proposer leurs services sans dire que c'était leur maison auparavant.

Des sentiments plus intimes semblent se dessiner entre Eddy et Cathy, tandis que George s'intéresse à la fiancée d'Eddy. Il faut dire qu'il est plutôt "coureur", c'est en tout cas la réputation qu'il a.

Les liens entre les uns et les autres viennent compliquer les relations de "bon voisinage" à Chosen (état de New York).

La vie de chacun se révèle avec comme finalité de savoir qui est coupable du meurtre... 

Vous aurez compris que l'on est dans une sorte de "polar" mais un fil narratif à la manière de la littérature dite blanche, ce qui renforce la qualité du roman qui ne veut ressembler à aucun genre.

On sent les tensions monter entre les uns et les autres et cela devient "insupportable" car tout peut exploser à tout moment. L'auteure maintient parfaitement bien le "suspens" en avançant ses pions avec patience et efficacité.

En résumé, c'est un excellent roman, qui demande des efforts au lecteur pour ne pas craquer car il a forcément envie d'en savoir plus sur cette sordide affaire. Mais le roman fait plus de 500 pages ! Et il faut tenir.

Ce roman fait partie de la sélection du prix du balai d'or 2019 orchestré avec maestria par notre légendaire "concierge masqué" !

Bonne lecture,

Denis

Dans les angles morts d'Elizabeth Brundage (Quai Voltaire)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Candice 23/11/2018 02:38

Très bel article, très intéressant et bien écrit. Je reviendrai me poser chez vous. A bientôt.

DENIS 23/11/2018 20:11

Merci Candice. Un excellent roman.

Mélopée 22/11/2018 18:45

Oh que c'est tentant ! Mais plus de 500 pages de suspense, je ne suis pas sûr de pouvoir tenir...

DENIS 23/11/2018 20:11

Ce livre est vraiment excellent.

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***