Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2018 4 01 /11 /novembre /2018 17:03
L'écart d'Amy Liptrot (Globe)  (#MRL18 #Rakuten)

L'écart d'Amy Liptrot (Globe - 334 pages - Août 2018)

Traduit de l'anglais (Grande-Bretagne) par Karine Reignier-Guerre

Titre original : The Outrun (2016 - Edimbourg)

--------------------------------

Le livre est sous-titré "roman, l'éditeur annonçant que c'est un "premier roman", mais on comprend vite que l’héroïne qui dit "je"ressemble fortement à l'auteure. Comme elle, elle est née dans une île de l'archipel des Orcades. Elle ne se cache pas que c'est une autobiographie, notamment dans un entretien qu'elle a donné :

https://www.undernierlivre.net/entretien-avec-amy-liptrot/

 

Il ne faut donc pas cacher que l'objet du livre est quelque peu "détourné" par l'éditeur et le lecteur que je suis a été quelque peu déçu car on ne lit pas de la même manière une fiction et une "non-fiction".

Toutefois, le livre n'est pas sans intérêt. Bien au contraire : on découvre une région oubliée de la terre, une faune tout autant originale. Mais, je me suis ennuyé tout de même plus d'une fois. Les deux tiers du livre m'ont paru interminables. Je le répète : je ne m'attendais pas à vivre, sous la forme d'un "reportage" de plus de 200 pages sur les Orcades.

"L'écart" est une bande de terre côtière dans la ferme où elle a passé son enfance, ses parents ayant fui l'Angleterre pour s'installer "loin du monde et du bruit".

Le père est bipolaire, faisant régulièrement des séjours en hôpital psychiatrique. Amy a eu envie de fuir cette tranquillité relative, car ici, c'est le vent, le mauvais temps la plupart du temps qui sévit et à 18 ans on a envie de vivre autre chose que de contempler la mer et les oiseaux.

Alors Amy va rejoindre son frère à Londres. Et c'est très vite une expérience catastrophique pour elle. Ses études s'en ressentent fortement. Elle s’enivre quotidiennement, ne réussissant pas à rester en colocation, tellement elle est bruyante, désagréable dans ses moments "hystériques". Elle tente plusieurs sevrages mais en vain. Son amant la quitte, les aventures d'une nuit ne lui apporte aucun réconfort.

Et à un moment, elle entend reprendre sa vie en main. Et cette fois-ci, elle réussit à ne plus boire. Elle décide en conséquence de rentrer chez elle, là-haut dans les Orcades. Et c'est une réelle résurrection pour elle. Elle s'installe dans la caravane de son père, travaille avec lui.

Elle réussit à obtenir un travail de vacances : 

 

 

Bien que j'aie envoyé ma candidature sans y croire, j'ai obtenu le poste proposé par la RSPB, dans lecadre de la Corncrake Initiative, un plan national d'action visant à favoriser la conservation du râle des genêts. Repoussant une fois de plus mon retour à Londres, je suis donc restée travailler aux Orcades pendant l'été.

Râle des genêts

Râle des genêts

Elle va arpenter l'île pour repérer ces oiseaux, les observer et ainsi les répertorier.

Ce travail la fascine d'autant qu'elle a des contacts avec les autochtones. Et même si elle pense souvent à l'alcool, elle résiste et elle va atteindre ainsi deux ans sans boire une goutte d'alcool.

La seule attente du lecteur est de savoir si elle va tenir jusqu'au bout de son périple de plusieurs mois dans l'archipel, car elle circule beaucoup d'une île à l'autre.

Ce livre pourrait s'approcher de la "nature writing" et c'est là sa grande qualité mais ne cherchez pas de la fiction ici. Je le répète, ce n'est pas un roman, en déplaise à l'éditeur.

Lisez-le pour partir vers d'autres horizons mais vous verrez qu'il faudra le lire lentement, à petites doses.

Merci à Rakuten d'avoir organiser ce "match de la rentrée", auquel je participe depuis plusieurs années.

#MRL18 #Rakuten)

Juste déçu de n'avoir pas réellement aimé ce livre aux qualités d'écriture malgré tout.

Bonne lecture,

Denis

L'archipel des Orcades

L'archipel des Orcades

L'auteure : Amys Liptrot

L'auteure : Amys Liptrot

Partager cet article

Repost0

commentaires

PatiVore 01/11/2018 17:44

Il me faisait envie... J'y jetterai un coup d'œil à la bibliothèque !

Denis 01/11/2018 20:52

Il est bien écrit mais pour l'apprécier il faut vraiment oublier qu'il y est écrit roman, au moins on n'est pas déçu. Pour ma part, je sépare vraiment la fiction de la non-fiction et j'aime autant lire des essais, témoignages etc... que des romans mais il faut que ce soit clair au moment où l'on ouvre le livre.

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***