Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 décembre 2017 3 13 /12 /décembre /2017 17:16
Ma reine de Jean-Baptiste Andrea (L'iconoclaste)

Ma Reine de Jean-Baptiste Andrea

(L'iconoclaste - août 2017 - 222 pages)

-----------------------------------

Ce premier roman a déjà reçu plusieurs prix : Prix du Premier Roman de la Forêt des Livres / Prix Femina des Lycéens / Prix "Envoyé par La Poste".

Ces prix sont mérités tant ce livre est original, merveilleusement bien écrit et rafraichissant au bon sens du terme dans ces périodes où l'on a souvent l'impression que "le rêve", "le romantisme" sont à mettre dans la colonne des "périmés".

Nous sommes au début de l'été 1965. Le narrateur, dont on ne connaitra pas le prénom, a douze ans. On est dans la vallée de l'Asse, région oubliée, où survit une vieille station service. C'est là que le garçon habite avec ses parents. Sa sœur, plus âgée que lui de 15 ans, vit sa propre vie. Alors, il s'ennuie car il n'a pas d'amis et a arrêté d'aller à l'école. Un jour, il a trouvé des cigarettes dans les WC de la station et a failli mettre le feu avec ses allumettes.

Ses parents, trop vieux, ne peuvent plus assurer l'éducation de leur fils. Ils demandent à leur fille de s'occuper de son frère. Mais lui n'entend pas accepter et se décide de "partir à la guerre"

J'avais un plan. A la guerre, je me battrais, on me donnerait des médailles, je reviendrais et là, tout le monde serait bien forcé d'admettre que j'étais un adulte, ou tout comme. A la guerre on pouvait fumer, on levoyait tout le temps à la télé, et le mieux c'est qu'on ne risquait pas de mettre le feu, vu que là-bas tout est déjà en feu. La seule chose qui m'ennuyait, c'est que les soldats avaient l'air sales, je n'étais pas sûr que ça me plairait.

Et une nuit, il part. Durant la nuit, il fait une chute et perd l'arme qu'il avait dérobée à son père en partant. Quand il se réveille le matin, il voit une jeune fille frêle, Viviane, qui lui dit quelques mots et lui promet de revenir très vite.

Il entend continuer sa route mais préfère tout de même attendre son retour. Et elle revient. C'est alors qu'elle se déclare être "sa reine". Il devra lui obéir sans faille et surtout ne jamais chercher à savoir où était situé son chateau.

Entre deux visites, il égrène ses souvenirs et se concentre sur la Nature qui l'entoure.

Quand Viviane va cesser de venir le voir sans qu'elle sache ce qui en est la cause, il rencontre le berger Matti et passe plusieurs semaines en sa compagnie dans sa bergerie.

 

Viviane reviendra-t-elle? Arrivera-t-il à échapper aux gendarmes qui le recherchent? Ira-t-il à la guerre? Rentrera-t-il chez lui? Rêve-t-il?

 

Telles sont les questions que l'on se pose au fur et à mesure que le roman avance.

En résumé, beaucoup de fraîcheur et d'esprit de liberté dans ce roman qui se laisse lire avec grand plaisir. L'originalité de l'histoire est ce qui marque le plus. On se met dans la peau de ce jeune garçon maladroit qui croit en l'avenir. N'oublions pas que l'on est en 1965, dans ce qui est pour nous un "monde d'autrefois" où la technologie n'est pas encore au centre de nos vies.

C'est d'ailleurs peut-être cela qui donne de la liberté? Ne pas être asservi au quotidien et à ce qui nous attache à ce monde !

Un livre à lire absolument.

L'auteur est par ailleurs réalisateur et scénariste.

Denis

Ma reine de Jean-Baptiste Andrea (L'iconoclaste)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***