Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 15:14
La conjuration des imbéciles de John Kennedy Toole (10/18)

La conjuration des imbéciles de John Kennedy Toole

(10/18 - collection "Domaine étranger" - 534 pages - février 1989)

Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Jean-Pierre Carasso

Préface de Walker Percy

Titre original: A Confederacy of Dunces (1980 - édition posthume)

Première édition française : Robert Laffont (1981)

--------------------------------------------

 

Ignatius J. Reilly, 30 ans, attend sa maman devant un magasin de la Nouvelle Orléans. Il est bizarrement habillé avec une drôle de casquette sur la tête. Deux policiers l’interpellent. Un vieil homme s’interpose et traite les policiers de "communisses" et c’est lui qui se retrouve au poste tandis qu’Ignatius part boire une bière avec sa mère dans un bar un peu louche. Ils se font virer du bar par la patronne Mrs Lee qui reproche ensuite à son employée Darlene d’avoir laissé s’installer dans le bar de tels gens qui n’ont rien à voir avec la clientèle de "la folle nuit".

En sortant du bar la mère a heurté un bâtiment ce qui va avoir pour conséquence de donner encore du travail à l’agent Mancuso.

Lee a embauché un noir Jones par humanité ainsi elle ne pourra pas être traitée de raciste.

L’agent Mancuso se rend chez les Reilly. Il a pitié de cette femme et lui annonce que l’homme dont elle a abîmé sa maison demande mille dollars pour les travaux mais elle n’a pas d’argent et devra hypothéquer la maison. Ignatius se montre à nouveau odieux mais il finit par accepter de chercher un emploi. Ce sera toutefois au détriment de son grand œuvre en cours de rédaction. Il finit toutefois par obtenir un emploi dans l'entreprise des "pantalons Levy".

Il révolutionne la façon de travailler et tente une grève avec les ouvriers trop mal payés. Mais pendant la manifestation chez le chef de service il est dénoncé pour être recherché par la police et ses compagnons de lutte le lâchent au point qu’il est licencié par monsieur Levy. Mme Levy se montre très critique envers son mari qui exploite ses ouvriers sans s’intéresser à cette entreprise qui lui a été léguée par son père.

Les péripéties vont s'enchaîner pour ce "pauvre Ignatius" que personne ne comprend, à commencer par sa mère qui, sous l'influence d'une amie et de l'inspecteur Mancuso, se montre de plus en plus révoltée contre lui. Elle ne supporte plus la cohabitation avec ce fils qui devient de plus en plus extravagant  et de plus en plus gros.

Et lui de son côté, multiplie les "folles expériences", vendeur "foldingue" de hot dogs, aspirant politique influencé par une amie d'université, Myrna, qui semble travailler avec lui par télépathie et surtout par courrier espérant le voir venir la rejoindre à New York.

 

Ignatius, c'est l'histoire d'un surdoué dans un monde "d'imbéciles" (pour reprendre l'esprit du titre), car il est vraiment victime de ces esprits obtus, qui ne savent pas être visionnaires pour avancer dans un monde sclérosé, dominé par le racisme et la "chasse aux sorcières.

N'oublions pas que ce livre a été écrit dans les années 1960, dans un pays fermé à la modernité.

 

John Kennedy Toole (1937-1969), sans doute un double d'Ignatius, n'a pas cru en ses qualités d'écrivain et s'est suicidé en 1969, sans avoir rien publié de son vivant. C'est sa mère qui fera publier ce roman en 1980.

Un sacré drôle de roman, drôle justement dans sa vision "décalée" du monde. Qui plus est Ignatius nous est sympathique malgré ses soucis d'intégration, sans oublier ses "soucis de santé"...

 

En conclusion, ce roman est une critique burlesque et virulante toutefois d'un pays qui entend camper sur ses traditions... Un très grand livre fou ! à lire absolument.

Merci à Marjorie de m'avoir accompagné dans cette "lecture commune" toujours plus éclairante quand on est deux pour confronter notre vision du roman.

 

Bonne lecture,

Denis

La conjuration des imbéciles de John Kennedy Toole (10/18)

Partager cet article

Repost 0
Published by DENIS - dans LITTERATURE
commenter cet article

commentaires

Chroniques littéraires 19/06/2017 23:51

Ce livre est dans le top de ceux que nous avons découverts. Quel personnage cet Ignatius ! Merci pour cette lecture et nos échanges :)
Bisous !

DENIS ET FABIENNE 27/06/2017 21:49

Oui je confirme. Un grand livre tellement atypique !

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***