Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 17:40
Nouvelles et souvenirs d'Isabelle Eberhardt (Editions Eternel)

Nouvelles et souvenirs d'Isabelle Eberhardt

(Editions Eternel - 270 pages - mai 2016)

-----------------------------------------------

Les Editions Eternel ont publié une anthologie des oeuvres d'Isabelle Eberhardt (1877-1904), écrivaine et voyageuse franco-suisse.

Elle arrive en Algérie en 1897 et en fera sa nouvelle patrie, se mariant avec un algérien, lui permettant de revenir dans le pays en 1900 après avoir été expulsée. Elle a partagé la vie des nomades et a transcrit ses expériences dans des nouvelles et des souvenirs essentiellement publiés après sa mort tragique à 27 ans lors de la crue d'un oued à Aîn Sefra.

Ainsi, ce livre reprend des textes publiés dans les recueils "Dans l'ombre chaude de l'Islam" (1921) et "Pages d'Islam" (1932) aux éditions Eugène Fasquelle.

33 nouvelles et 6 récits (souvenirs) constituent ce livre qui permet d'approcher la vie en Algérie au tournant du XXe siècle.

 

L'auteur nous présente quelques personnalités algériennes plus ou moins appréciées de leur entourage. Ils étaient marabouts, mages, meddahs ou talebs, vivant à Alger ou dans les montagnes. 

Les femmes, surtout de jeunes prostituées, trouvent l'amour sur leur chemin. Des amours contrariés car l'amant finit par quitter la ville, promettre de revenir et ne jamais retrouver celle qu'il aimait. Ces femmes sont alors dans l'attente déçue et se morfondent dans le chagrin. 

Un fellah, pauvre car dépossédé de ses terres, brûle la récolte du colon qui l'employe. C'est un "brave homme" mais indirectement il représente l'état colonial. 

L'Algérie est un lieu de bagne pour les français condamnés, essentiellement des militaires. 

Et il y a les algériens qui se font soldats car on leur a honteusement promis qu'ils seront exonérés d'impôt en abandonnant ainsi leur famille. Il finissent par la ruiner en ne l'aidant plus à produire les biens de la terre. 

Le racisme envers les "indigènes" est fréquent chez les colons. 

Un russe Dmitri a quitté l'Europe pour venir sous couvert de la légion en Algérie. Puis voulant être plus libre il est devenu ouvrier, a aimé une servante qui a dû se marier promise par son frère à un arabe. Quand le mari apprit que les deux amants se voyaient en cachette il a tué sa femme. Dmitri s'est alors résolu à retourner dans la légion. 

Un légionnaire allemand s' est senti abandonné de tous et a préféré se donner la mort. 

L'amitié entre arabes et français est possible, ce que montre l'auteur. 

 

Voici quelques thèmes et récits qu'Isabelle Eberhardt, avec pudeur et par petites touches, nous a révélés au hasard de ses rencontres. Elle ne fait pas pour autant de concessions, sachant montrer les travers des uns et des autres. Les femmes n'ont pas le très bon rôle dans cette société "machiste".
Dans ses souvenirs, l'auteure nous dit son besoin d'errance et de vagabondage :
Page 218 : "Un droit que bien peu d'intellectuels se soucient de revendiquer, c'est le droit à l'errance, au vagabondage. /Et pourtant, le vagabondage, c'est l'affranchissement, et la vie le long des routes, c'est la liberté. / Rompre un jour bravement toues les entraves dont la vie moderne et la faiblesse de notre cœur, sous prétexte de liberté, ont changé notre geste, s'armer du bâton et de la besace symbolique, et s'en aller ! "
Autres impressions page 232 : "J'ai retenu ce propos d'un marin, dit sur un ton à la fois résigné et sentencieux "La mer, il n'y a dessus que les fous et les pauvres". / Certes, ceux qu'il appelait les pauvres sont les vrais marins, soumis au perpétuel danger et à la plus dure des vies. Quant aux "fous", ce sont tous les rêveurs et les inquiets, tous les amoureux de la chimère, tous ceux qui, comme nous, "s'embarquent pour partir", les émigrants et les espérants."
 
Un excellent livre tout en sobriété pour nous rappeler combien grande fut cette femme écrivain-voyageur.
Merci à l'éditeur de m'avoir envoyé ce livre pour le lire et le présenter ici sur le blog.
Un éditeur à suivre, qui publie des classiques oubliés. Le catalogue contient actuellement quatre livres.
 
Une belle manière de commencer cette année 2017 que je place sous le signe de la littérature et le voyage sous toutes ses formes (voyage d'agrément, exil, voyage contraint etc...)
Bonne lecture 

 

 

Nouvelles et souvenirs d'Isabelle Eberhardt (Editions Eternel)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anis 02/01/2017 17:17

Une sacrée femme, cette Isabelle, dont j'avais découvert l'histoire et l'oeuvre tout à fait par hasard. Je te souhaite une très belle nouvelle année.

Denis 04/01/2017 20:47

Une lecture très intéressante. Bonne année à toi également.

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***