Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 21:14
Biblique des derniers gestesde Patrick Chamoiseau (Folio)

Biblique des derniers gestes de Patrick Chamoiseau

(Folio - 865 pages - octobre 2003)

Première édition : Gallimard 2002

--------------------------

Voici un livre UNIQUE : vous n'en trouverez pas deux comme celui-ci. J'ose dire qu'au-delà des 865 pages (oui j'ai bien dit 865 pages) il s'agit d'un véritable monument littéraire. Et pour moi un IMMENSE COUP DE COEUR, qui m' accompagné pendant 87 jours, à raison de 10 pages par jour.

 

Balthazar Bodule-Jules n'a pas d'âge, tellement il semble avoir vécu depuis la nuit des temps. Toutefois, sa vie s'oriente surtout au 20e siècle, en Martinique où il est né et a vécu toute sa jeunesse, avant de parcourir le monde, partout où il y a eu des combats contre le colonialisme : Afrique noire et du nord, Asie, Amérique latine. Il a espéré rencontrer Ché Guevara en Bolovie mais l'a râté de peu. Il aurait rencontré et soigné Ho Chi Minh lors de ses luttes contre les colonisateurs... Une vie intense dont il a décidé lui-même de l'issue, ici, en Martinique, pays qu'il a tant aimé, déçu seulement que ce pays n'ait pas voulu se battre pour son indépendance.

 

Incipit du roman : "Le grand indépendantiste, Balthazar Bodule-Jules, annonça qu'il mourrait dans trente-trois jours, six heures, vingt-six minutes, vingt-cinq secondes, victime non pas de son grand âge mais des rigueurs de son échec."

 

Echec d'une si longue vie ! Plutôt lassitude sans doute. Epris de poésie, admirateur inconditionnel d'Aimé Césaire, Saint-John Perse ou Edouard Glissant, le "trio poétique" des Antilles, il a vécu pleinement échappant aux maladies, aux occasions de mort au combat sur tous les continents. Et pourtant, une diablesse, l'Yvonnette Cleoste a toujours tenté de venir à bout de sa longue vie, y compris pendant sa longue agonie de 33 jours, 6 heures etc...

 

Heureusement d'autres femmes l'ont aidé à se faire lui-même et à apprendre à survivre dans toutes les conditions de la vie. Au début, bien sûr, il y eut ses parents et sa mère essentiellement. Mais devenu orphelin, il a eu le bonheur de rentrer la belle et énigmatique Man l'Oubliée qui lui a réellement tout appris de la vie. Elle ne pouvait vivre telle une "ondine" qu'auprès de l'eau et dans la nature. Elle lui a donné nombre de leçons pour savoir se servir de la nature pour se soigner, manger : survivre en un mot.

 

Quand elle a disparu plus ou moins de sa vie, il a pu s'installer chez Nicol Timoleon sur demande de Man l'Oubliée, afin qu'il puisse cette fois apprendre ce qu'est la vie politique et le militantisme anti-colonialiste.Très vite, il comprend que cet ancien instituteur est en fait une femme. Et de son vrai prénom Deborah vit avec sa soeur et une belle jeune fille Anaïs-Alicia dont Balthazar tombe immédiatement amoureux. Deborah va lui apprendre la politique et Anaïs, la poésie. Ce seront ses "deux nouvelles armes" pour affronter la vie héroïque qui l'attend et qui fait aujourd'hui son aura, au point que la police le respecte. Les jeunes ont essayé de s'emparer de ses biens, essayant même de le tuer. Mais comme ce sont des drogués, il décide alors de les guérir de ce mal redoutable...

 

Rien n'est vrai malgré les efforts de l'auteur pour nous faire croire que Balthazar a existé, qu'il a accordé des interviews et écrit des articles dans les journaux, comme aurait été écrite une biographie. L'auteur dit s'inspirer d'un texte écrit sur Balthazar, dont il cite très souvent des extraits : "Notre morceau de fer", cantilènes d'Isomène Calypso, conteur à voix pas claire de la commune de Saint-Joseph.

 

Et le livre de l'agonie que déploie ici sur plus de 800 pages Patrick Chamoiseau s'écrit en plusieurs chapitres dont les titres sont éloquants sur l'incertitude sur tout ce qui s'est dit, écrit sur l'homme, y compris ses propres propos :  1- Incertitudes d'un commencement au coeur ému du pays enterré / 2- Incertitudes sur les trente-douze amours de son enfance sorcière / 3- Incertitudes sur les et-caetera amours de son âge de mâle bougre / 4- Incertitudes sur les restants d'amours de son âge en vieux-corps.

 

Vous pourrez constater que les seuls titres des parties du livre ont une connotation poétique. Ce livre est une merveille littéraire, à mi chemin entre le conte, la biographie, la digression poétique. Rien n'est "naturel", on est très souvent dans le "surnaturel" mais quel bonheur de se laisser emporter par le récit de l'auteur. Certains événements reviennent comme des litanies tout au long du récit. Tels ces moments près de Ho Chi Minh ou près d'une bolivienne quand il cherchait à rejoindre le Che. Il est impossible de résumer en quelques lignes toutes ces pages, tous ces événements.

 

Pour vivre une extraordinaire aventure imaginaire, il faut ABSOLUMENT lire ce "pavé littéraire".

 

Bonne lecture,

 

Denis

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ingannmic 09/11/2014 14:38

Cela faisait un petit moment que je n'étais pas venue faire un petit tour par ici, et je repars avec un titre de plus dans ma besace...
Merci pour ce billet, cela fait longtemps que j'avais envie de découvrir Chamoiseau, sans trop savoir par quel titre commencer.

A bientôt...

Denis 09/11/2014 20:18

Ce livre est vraiment très bien écrit, "épique". Un vrai beau livre

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***