Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 18:26
La pupille de Sutherland de Rachel Zufferey (Plaisir de Lire)

La pupille de Sutherland de Rachel Zufferey

(Plaisir de Lire - collection "Aujourd'hui" - 640 pages - novembre 2013) -------------------------------------------------

Voici le deuxième livre que je lis en partenariat avec l'éditeur suisse Plaisir de Lire, après "Les funambules de l'indifférence" de Michel Diserens.

C'est un premier roman de Rachel Zufferey, née en 1986 à Genève. La 4e de couverture nous précise que l'auteure est passionnée par la Renaissance et l'histoire de l'Ecosse. Et de fait, la lecture du roman nous confirme que Rachel Zufferey a l'art de nous introduire dans le siècle de Marie Stuart avec majesté.

On entre dans le roman comme on rentrerait dans un roman historique écrit par un auteur comme Alexandre Dumas ou Walter Scott. Le style est limpide, clair et on suit sans difficulté la vie sur quelques années de quatre femmes dont la reine de France devenue ensuite reine d'Ecosse avant de déchoir et d'être retenue prisonnière par sa cousine Elisabeth Première d'Angleterre, Marie Stuart.

Ainsi donc, la grande histoire rencontre la "petite", celle de personnages imaginaires qui viennent rendre ce roman plus vivant et non "didactique". Le personnage qui donne son titre au livre est une pupille du Sutherland, comté des Highlands en Ecosse. Kirsty Dunbar a été "abandonnée" par ses parents à son oncle, ce qui l'a fait grandir aux côtés de son cousin ,considéré comme son frère, loin de ses origines. Le roman commence quand un highlander, Hamish Ross, vient sur les terres de son oncle. Ils montrent tout de suite un intérêt l'un pour l'autre. Elle, est une lady et lui un guerrier "rustre", ce qui rend impossible toute alliance entre les deux jeunes gens. Kirsty est  très proche de Tara sa dame de compagnie qui l'aide à rester en contact avec Hamish par envoi de lettres et quelques rencontres. Seulement, la dernière tourne court car par imprudence, Tara a mis Alexander sur sa piste. Il surprend ensemble les deux jeunes gens. Le lendemain, l'oncle de Kirsty l'envoie à la cour de Marie Stuart où elle va devenir une de ses dames de compagnie. Kirsty va cotoyer la noblesse écossaise et être au coeur des intrigues de cour autour de Darnley, l'amant de la Reine, puis autour de Moray qui deviendra régent quand Marie Stuart sera déchue de son titre. Tous ces événements sont authentiques et forment la trame historique passionnante du livre. Entre en scène, à la Cour, la 4e femme du récit, Morag, jeune femme devenue amie de chambrée de Kirsty.

La narration se centre sur la vie de ces femmes dont on suit les mésaventures au fil des chapitres, Kirsty prenant aussi la parole comme si on lisait son journal entre les interventions d'un narrateur omniscient. Hamish est aussi un des personnages principaux car son amour pour Kirsty constamment contrarié en fait le protagoniste que Kirsty va avoir constamment en tête, même quand elle va faire l'erreur de s'attacher la désastreuse protection de Moray... Tara va suivre son destin jusqu'en France après avoir croisé quelque temps Antoine, un marin français. Morag va mieux réussir sa vie en épousant un lord...

640 pages qui se lisent avec grand intérêt, comme un "page turner" (livre qui donne envie d'en savoir plus à chaque page ou chapitre de par les rebondissements multiples).

Je me dois, toutefois, de mettre un bémol à ma lecture. A partir du moment où Kirsty n'est plus à la Cour de Marie Stuart, la partie historique du roman "tombe" et le livre devient un livre de "bons sentiments", comme une "romance" où tout devient "gentil". Les guerres, les viols, la violence s'envolent presque par enchantement et l'amour, la vie familiale prennent le dessus. On est ravi pour les personnages qui ont tant souffert pendant 400 pages et qui soufflent enfin... Mais, j'avoue avoir été déçu par ces pages. Les "vrais sentimentaux" aimeront ce livre de bout en bout.

 

Ce livre reste un bon roman qui donne du plaisir de lecture. Merci aux éditions Plaisir de Lire pour l'envoi de ce livre. Un compte permet sur facebook d'entrer en contact avec "La pupille de Sutherland" et l'auteure.

 

Bonne lecture,

Denis

Ce livre entre dans le cadre de mon challenge "Littérature francophone d'ailleurs", devenu sur facebook "Littérature francophone sans frontières"

Ce livre entre dans le cadre de mon challenge "Littérature francophone d'ailleurs", devenu sur facebook "Littérature francophone sans frontières"

Partager cet article

Repost0

commentaires

zarline 21/04/2014 22:12

Ton billet est plutôt tentant, surtout que je suis toujours à la recherche d'auteurs suisses. Un peu plus de patriotisme littéraire ne me ferait pas de mal ;-) Merci pour la découverte, je n'en avais pas entendu parler jusqu'ici.

Denis 21/04/2014 22:45

Le contexte historique est très bien rendu. Une jeune auteure à découvrir

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***