Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 20:38
Cinna de Pierre Corneille (Livre de Poche)

Cinna de Pierre Corneille (Livre de Poche - Théâtre de Poche - 186 pages) Préface, notes et commentaires de Christian Biet

--------------------------

Corneille écrit Cinna après le succès et la polémique autour du Cid, dite "Querelle du Cid". Il se veut à présent écrivain professionnel publiant à compte d'auteur Cinna début 1643 pour en avoir tous les droits. Il entend se rémunérer aussi sur les représentations de la tragédie.

Jouée en 1642, la pièce coïncide avec la fin du règne de Richelieu et l'excécution de Cinq-Mars auteur d'une conjuration. Ainsi, la libéralité et la clémence d'Auguste ont à voir avec le contexte politique de l'époque de la pièce.

Corneille soigne aussi sa popularité en dédicaçant Cinna à un riche mécène de l'époque, Monsieur de Monteron.

Choisir Rome comme terrain d'une tragédie est conforme à la tradition du temps car on y puise tout ce qui peut se faire à l'époque actuelle et les transpositions sont aisées à réaliser. Et choisir Auguste et Cinna, c'est montrer la clémence d'un Empereur à l'égard d'un conjuré. L'action se déroule sur une journée en 6 av. JC tantôt chez Emilie, tantôt chez Auguste (Corneille avait déjà transgressé l'unité de lieu dans le Cid). Emilie, le personnage féminin, est inventée. Par contre, les autres personnages sont réels et inspirés par le texte de Sénèque "De clementia", commenté par Montaigne dans ses "Essais" (Livre 1, chapitre XXIV). Deux textes mis en exergue par Corneille.

 

5 actes pour dénouer la conjuration fomentée par Cinna et Maxime et suggérée par Emilie qui en veut fortement à Octave César Auguste, l'Empereur de Rome. En effet, son père Toranius a été proscrit et tué sur ordre d'Auguste. D'ailleurs, Auguste est considéré par le peuple comme tyran et le tuer permettrait de redonner la liberté à Rome.

 

Emilie dit à l'acte I, scène 2 :

"Et faisons publier par toute l'Italie :

"La liberté de Rome est l'oeuvre d'Emilie ;

On a touché son âme, et son coeur s'est épris ;

Mais elle n'a donné son amour qu'à ce prix."

 

Cinna est prêt à tout pour l'amour d'Emilie. Toutefois, à un moment il doute de l'intérêt de cette conjuration, surtout qu'Auguste l'a reçu avec son ami Maxime pour leur demander leur avis sur l'intérêt pour l'Empereur de rester au pouvoir, car il se sent usé, fatigué.

 

Mais Emilie ne lâche pas sa pression, sans savoir qu'un traitre, Euphorbe (affranchi de Maxime) va dénoncer la conjuration auprès d'Auguste. Maxime n'est pas étranger à cette trahison. Comment va réagir Auguste ? Le dénouement sera révélé dans la dernière scène, tenant en haleine le spectateur. La clémence devrait être sa sentance d'autant que le premier titre de la pièce était "Cinna ou la Clémence d'Auguste". Le titre est devenu "Cinna" pour tenter de laisser quelque "suspens".

 

Cette Clémence est historique et Corneille est vraiment resté fidèle au récit de Sénèque.

 

Aime-t-on encore lire les tragédies classiques de nos jours? La rhétorique politique est parfois lassante mais le rythme général de la pièce nous laisse un certain plaisir de lecture. Je ne cacherai pas que Shakespeare et Calderon m'ont tout de même plus passionnés car plus "originaux", plus poétiques, moins "plaqués" que ces alexandrins rythmés sans faille par Corneille. La seule "fantaisie" vient que le drame a ici un "happy end", personne ne mourant à la fin de la pièce.

 

Bonne lecture,

 

Denis.

Cinna de Pierre Corneille (Livre de Poche)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***