Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 18:07

La Farce de Maître Pierre Pathelin (GF-Flammarion)

Edition bilingue établie par Jean Dufournet

-----------------------------

On a appelé l'époque de La Farce (entre 1456 et 1469), "la littérature Louis XI". L'émergence de la farce au XVe siècle viendrait de trois facteurs : un courant théâtral continu tout au long du Moyen Age, des coutumes populaires et des activités ludiques liées au rythme calendaire, dans une conjoncture historique formelle.

 

On ne connais pas l'auteur et François Villon fait partie des noms avancés.

 

Farce ou comédie ? La question s'est posée plus tard. C'est une longue oeuvre avec 1 600 vers alors que la moyenne des farces était d'envron 500 vers. Et Michel Roussi a démontré que la pièce se divise en 3 "actes" : le vol du drap ; le délire de Maître Pathelin et l'épisode du berger et font environ 500 vers chacun.

La pièce utilise toutes les ressources du comique. C'est une satire légère de la justice et du commerce. On va assister au déroulement d'un procès. Et c'est aussi une suite de tromperies entre Pathelin, le drapier Guillaume et le berger Thibault l'Agnelet. Double intrigue pour un dénouement unique avec Me Pathelin qui simule la maladie (hallucinations, possession démoniaque) et le Thibault qui simule la folie. Et Maître Pathelin rend le spectateur complice en lui expliquant les ruses qu'il va utiliser.

L'auteur a également usé de toutes les formes de la répétition. Le réalisme de la farce en fait une originalité à l'époque en remplacement de la grossièreté. La langue devient également "psychologique", s'élargissant au-delà du temps et de l'espace du spectacle et faisant allusion à un avant et un après.

Enfin, Pathelin, le beau parleur, le trompeur aurait son origine avec "patelin" : façon étrange de parler. (Basé sur l'introduction de l'édition).

 

10 scènes découpent la farce. Une première série montre comment Pathelin va réussir à subtiliser des pièces de drap à Guillaume, lui demandant de venir encaisser la vente après le marché. Mais quand Guillaume arrive, c'est l'épouse de l'avocat, Guillemette qui le reçoit. Elle lui dit que Maître Pathelin est malade depuis longtemps et qu'il était impossible qu'il soit ce jour sur le marché. Le drapier va aller au chevet de Maître Pathelin et se rendre compte qu'il va mal. Il divague, parlant des dialectes que le drapier ne connait pas. Il se résigne et part.

 

C'est alors que le drapier rencontre son berger Thibault. Il s'en prend à lui, lui disant qu'il l'a volé, tuant une partie de son bétaille pour s'alimenter. Il demande réparation à Thibault.

 

Le berger prend Maître Pathelin pour le défendre. Ce dernier lui dit de fiare "bée" à chaque question du juges, ce qu'il fait sans failler. Le jugeant "fou", le juge décide de le renvoyer chez lui. Quant à Guillaume, il s'est montré ridicule en mélangeant les deux affaires qui l'ont conduit à embrouiller le juge. Finalement, tout le monde ressort.

 Et quand Maître Pathelin demande à être payé par le berger, il répond "bée" montrant sa détermination à ne pas régler.

 

On a affaire ici à une pièce drôle, amusante où chacun y va de sa ruse pour ne rien payer à l'autre. Une époque à découvrir à partir de cette très subtile farce.
 

Bonne lecture,

 

Denis

La farce de Maître Pierre Pathelin (GF - Flammarion)
Livre lu dans le cadre du challenge d'Ankya  http://lacavernedankya.canalblog.com/archives/2013/11/21/28481606.html

Livre lu dans le cadre du challenge d'Ankya http://lacavernedankya.canalblog.com/archives/2013/11/21/28481606.html

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***